Brexit: le Parlement britannique vote en faveur d’un projet de loi controversé sur le marché intérieur

Brexit: le Parlement britannique vote en faveur d’un projet de loi controversé sur le marché intérieur

Mardi 15 septembre 2020

Le Parlement britannique a voté lundi soir en faveur d’un projet de loi controversé qui permet au Royaume-Uni d’annuler certains des accords du Brexit.

La loi, connue sous le nom de projet de loi sur le marché intérieur, est contraire au droit international, a admis Johnson, mais c’est «une protection, c’est un filet de sécurité, c’est dans une police d’assurance et c’est une mesure très raisonnable», a-t-il déclaré.

Le projet de loi permettrait aux ministres de prendre des mesures pour garantir la libre circulation des marchandises à destination et en provenance de l’Irlande du Nord.

Johnson a déclaré qu’il ne souhaitait pas que la loi soit invoquée, affirmant que ce ne serait pas nécessaire si un bon accord de libre-échange avec l’UE pouvait être conclu rapidement.

«Je regrette d’avoir à dire à l’Assemblée que ces derniers mois, l’UE a suggéré qu’elle était prête à aller à des limites extrêmes et déraisonnables en utilisant le protocole d’Irlande du Nord d’une manière qui va bien au-delà du bon sens, simplement pour exercer un effet de levier contre le Royaume-Uni. dans nos négociations pour un accord de libre-échange », a déclaré Johnson.

«Je comprends comment certaines personnes se sentiront mal à l’aise face à l’utilisation de ces pouvoirs», a-t-il dit, «et je partage ce sentiment moi-même et je n’ai absolument aucune envie d’utiliser ces mesures. C’est une police d’assurance et si nous parvenons à un accord avec nos amis européens – ce que je crois toujours possible – ils ne seront jamais invoqués. »

La semaine dernière, l’UE et le Royaume-Uni ont achevé un huitième cycle de négociations sur les relations futures. Les négociations restent difficiles et ne semblent aboutir à aucun progrès, avait déclaré le négociateur en chef de l’UE Michel Barnier à l’issue de ce huitième tour.

Si le pays a quitté l’Union européenne fin janvier, il reste partie de l’union douanière et du marché unique jusqu’à la fin de l’année.

Après cela, à défaut d’accord, les relations UE-Royaume-Uni seront soumises aux règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), avec des tarifs élevés et des contrôles douaniers étendus.

Le projet de loi sur le marché intérieur a fait l’objet de critiques de la part de l’UE, le président du Conseil européen, Charles Michel, le qualifiant de «non acceptable».

Alors que le parlement britannique a voté pour, le contenu du projet de loi devra être discuté au cours des quatre prochains jours, avec une marge de manœuvre pour des changements significatifs dans le processus.

Jason Spinks
Actualités Belgique

Avatar

Christophe

Related Posts

Le sommet de l’UE reporté alors que le président du Conseil Michel met en quarantaine

Le sommet de l’UE reporté alors que le président du Conseil Michel met en quarantaine

Une décision de justice permettra aux villes de limiter la croissance d’AirBnb

Une décision de justice permettra aux villes de limiter la croissance d’AirBnb

Carte des conseils de voyage dans toute l’Europe avec des mises à jour hebdomadaires prévues prochainement

Carte des conseils de voyage dans toute l’Europe avec des mises à jour hebdomadaires prévues prochainement

Covid-19 a enseigné de nouvelles astuces aux trafiquants de drogue, selon un rapport

Covid-19 a enseigné de nouvelles astuces aux trafiquants de drogue, selon un rapport

Catégories