Le carnaval d’Alost n’aura pas lieu en février de l’année prochaine

Le carnaval d’Alost n’aura pas lieu en février de l’année prochaine

Jeudi 17 septembre 2020

Le carnaval d’Alost, qui avait déjà fait la une des journaux internationaux pour ses manifestations antisémites controversées, n’aura pas lieu en février comme d’habitude en raison du coronavirus, a annoncé jeudi le maire d’Alost Christoph D’Haese.

«Nous n’avons pas pris cette décision du jour au lendemain. Il y a eu des consultations avec les pompiers, la police, les experts médicaux et les agents de communication », a déclaré M. D’Haese aux journalistes. «C’est l’une des décisions les plus difficiles que j’ai eu à prendre.»

S’il y a un vaccin d’ici là, le maire aimerait organiser le carnaval en été. «Ce sera unique en 2021, mais nous allons essayer de toute façon», a déclaré D’Haese, ajoutant qu’il consulterait les habitants au sujet de l’organisation.

Cette annonce intervient un jour après que la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a explicitement condamné le carnaval lors de son discours sur l’état de l’Union européenne, demandant «où est l’essence de l’humanité lorsque des costumes de carnaval antisémites défilent ouvertement dans nos rues?»

Nouvelles connexes:

En 2019, la ville a dû répondre à l’organisation internationale du patrimoine UNESCO, mais a finalement choisi d’être retirée de la liste des sites du patrimoine mondial.

L’édition 2020 du Carnaval a de nouveau fait la une des journaux internationaux après que la ville ait refusé de retirer les chars représentant des juifs orthodoxes de manière stéréotypée de la parade, et a plutôt doublé sur «son droit à la moquerie et à la satire».

En réaction au discours de von der Leyen, D’Haese a déclaré que la ville n’avait pas l’impression que son commentaire les concernait, affirmant que “on peut dire beaucoup de choses sur les habitants d’Alost, mais certainement pas qu’ils manquent d’humanité” et que le président de la Commission «devrait descendre de sa tour d’ivoire».

“Mme von der Leyen devrait vraiment mieux s’informer avant de faire des déclarations aussi exagérées sur Alost”, a-t-il déclaré mercredi à Het Laatste Nieuws. «Les habitants d’Alost sont des gens très chaleureux et nous sommes loin de la haine et du racisme.»

Il a admis que «dans le cadre du carnaval, beaucoup est permis» mais que l’intention n’est jamais d’opposer les groupes de population les uns aux autres, mais que la fête est «une célébration de la solidarité».

Le maire d’Alost n’a pas répondu aux questions du Actualités Belgique pour un article sur le carnaval.

Maïthé Chini
Actualités Belgique

Catégories

AILLEURS SUR LE NET