Les écouvillons Covid-19 fournis par le gouvernement «  font saigner un patient sur deux  »

Les écouvillons Covid-19 fournis par le gouvernement «  font saigner un patient sur deux  »

Mardi 15 septembre 2020

Les cotons-tiges fournis par la société wallonne Any-Shape, livrés par le gouvernement aux centres de test Covid-19, causeraient une gêne à de nombreux adultes et enfants, a écrit le magazine médical spécialisé «Medi-Sphère».

«Nous sommes confrontés depuis 15 jours à un problème de prélèvements. Ils sont très nets. Même les frotter sur le doigt fait mal », a déclaré le Dr Maxime Delvaulx, assistant médical au Lasne Test Drive In.

«Ces écouvillons se coincent dans les poils du nez et font saigner un patient sur deux. Lorsqu’ils sont utilisés, ils sont rigides et se cassent très rapidement », a déclaré Delvaulx.

Les médecins ne les utiliseraient donc plus chez les enfants et les adultes prenant des anticoagulants.

En réaction à ‘Medi-Sphère’, Any-Shape souligne qu’il est clairement indiqué dans la notice que les écouvillons ne sont pas destinés aux enfants ou aux patients prenant des anticoagulants, et remet en cause «la position dans laquelle les tests sont effectués dans les voitures. La position n’est pas idéale. Je vous rappelle que nous avons une vidéo sur notre site avec la bonne procédure à suivre », a déclaré Roger Cocle, PDG d’Any-Shape.

Certains médecins des centres de test font également état de pénuries. Cependant, le ministre compétent, Philippe De Backer, nie qu’il y ait une pénurie de cotons-tiges.

Actualités Belgique

Avatar

Christophe

Related Posts

Le Festival du film de Gand annonce le programme complet d’octobre

Le Festival du film de Gand annonce le programme complet d’octobre

Pourquoi la Belgique a assoupli les mesures relatives aux coronavirus alors que la France les resserre

Pourquoi la Belgique a assoupli les mesures relatives aux coronavirus alors que la France les resserre

Le Covid-19 circule plus fortement à Bruxelles, dit Sciensano

Le Covid-19 circule plus fortement à Bruxelles, dit Sciensano

La lutte contre le coronavirus est loin d’être terminée, préviennent les experts

La lutte contre le coronavirus est loin d’être terminée, préviennent les experts

Catégories