Un policier belge emprisonné pour tirade raciste à bord d’un train

Un policier belge emprisonné pour tirade raciste à bord d’un train

Jeudi 24 septembre 2020

La photo d’illustration montre des policiers belges dans une gare. © BELGA / Nicolas Maeterlinck

Un haut fonctionnaire de la police bruxelloise a été condamné à six mois de prison pour insultes racistes contre une famille noire à bord d’un train en 2015.

En octobre 2015, le policier a commencé à réprimander une famille noire voyageant dans un train de Bruxelles à Ostende, pour savoir si la porte des toilettes se fermait automatiquement ou non.

L’officier, identifié comme un commissaire en chef actif dans l’une des six zones de police de Bruxelles, était en état d’ébriété et a commencé à lancer des insultes racistes à l’encontre de la famille pour exiger qu’elle soit expulsée du train.

Nouvelles connexes:

Un conducteur de train a alerté la police et sur leur intervention pour retenir, l’officier condamné a sorti son arme à feu et l’a laissée tomber au sol, un geste qualifié d ‘«écoeurant» par le tribunal, rapporte De Standaard.

L’officier a été débarqué à la gare de Geraardsbergen, à 50 kilomètres de Bruxelles, et lors de la procédure initiale, il avait été condamné à une peine avec sursis.

Lors de son arrestation, l’officier a admis sa faute mais a attribué à son comportement la fatigue au travail, arguant qu’il travaillait et était «très respecté» dans le quartier Matongé d’Ixelles, qui abrite une grande disapora belgo-congolaise.

Les procureurs ont fait appel de sa condamnation initiale et ont plaidé pour une peine plus sévère, le tribunal le condamnant finalement à six mois de prison et lui ordonnant de payer une amende de 600 €.

«Il a exercé ses fonctions d’agent de police de manière particulièrement condescendante et a ainsi porté préjudice à l’ensemble des forces de police», indique le jugement.

«La démonstration est devenue encore plus écœurante lorsque l’accusé a laissé tomber son arme à feu de service au sol lors de l’intervention policière. L’état d’ébriété ou d’ivresse dans lequel l’accusé s’est retrouvé ne nuit en rien à la gravité de la situation raciste qu’il a provoquée », a estimé le tribunal.

Ce n’est pas la première fois que des incidents racistes impliquant des autorités sont signalés sur le rail belge. L’année dernière, un conducteur de train et un policier ont été filmés adressant des propos racistes à un passager noir, le policier lui disant de «retourner au Congo».

Gabriela Galindo
Actualités Belgique

Avatar

Christophe

Related Posts

Le chef de la police de Bruxelles suspendu en attendant l’enquête sur l’utilisation de gaz lacrymogène lors de la manifestation des agents de santé

Le chef de la police de Bruxelles suspendu en attendant l’enquête sur l’utilisation de gaz lacrymogène lors de la manifestation des agents de santé

Les cyclistes réclament plus de vélos sur les voies alors que l’UE réorganise les règles de transport ferroviaire

Les cyclistes réclament plus de vélos sur les voies alors que l’UE réorganise les règles de transport ferroviaire

«  Interdit d’être là  »: un camion heurte un cycliste dans la zone piétonne de Bruxelles

«  Interdit d’être là  »: un camion heurte un cycliste dans la zone piétonne de Bruxelles

L’école primaire de Bruxelles ferme après que le personnel a été touché par Covid-19

L’école primaire de Bruxelles ferme après que le personnel a été touché par Covid-19

Catégories