Le Festival du film de Gand annonce le programme complet d’octobre

Le Festival du film de Gand annonce le programme complet d’octobre

La 47e édition du Festival du film de Gand est prévue du 13 au 24 octobre.

Le programme du festival 2020 est plus variĂ© et aventureux que jamais, et basĂ© sur quelques choix non conventionnels, avec plusieurs invitĂ©s internationaux de haut niveau qui viennent y assister, dont Viggo Mortensen et l’actrice française MaĂŻwenn.

L’ordre du jour comprend un focus rĂ©vĂ©lateur sur le cinĂ©ma allemand, accorde une attention continue aux courts mĂ©trages et aux questions de genre, et introduit une nouvelle section: «SĂ©lection officielle: Masters & New Voices».

Pour la toute premiÚre fois, les visiteurs pourront regarder une large sélection de films du festival sur une plateforme numérique pendant le festival, en plus de la présence physique au festival.

La crainte qu’il n’y ait pas assez de nouveau «matĂ©riel cinĂ©matographique» s’est avĂ©rĂ©e sans fondement. En plus du laurĂ©at de l’Ours d’or de cette annĂ©e, «  There Is No Evil  » de Mohammad Rasoulof, le Film Fest Ghent projettera «  Nomadland  » de ChloĂ© Zhao – tout droit venu de Venise et laurĂ©at du Golden Lion Award – «  Ghosts  » d’Azra Deniz Okyay, et «Je suis Greta» par Nathan Grossman.

«Gagarine» de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh est le fleuron des films projetés cette année, qui a reçu le label de qualité Cannes 2020.

Au total, 110 longs métrages, trente courts métrages et deux séries télévisées seront projetés.

Mesures de sécurité

Les rĂšgles de santĂ© et de sĂ©curitĂ© relatives aux coronavirus sont appliquĂ©es, les organisateurs demandant aux festivaliers de les respecter. «Pour le moment, le Film Fest Ghent ne dĂ©passera pas le maximum de deux cents spectateurs par salle», dĂ©clare la directrice gĂ©nĂ©rale Marijke Vandebuerie. «La sĂ©curitĂ© passe avant tout, pour tous – nos clients, nos visiteurs et nos employĂ©s et bĂ©nĂ©voles. Si vous ne pouvez pas obtenir de billet de cinĂ©ma, vous pouvez regarder une sĂ©lection unique de notre programme sur une plateforme numĂ©rique, y compris des questions-rĂ©ponses avec les crĂ©ateurs. »

Compétition internationale

Avec «L’ennemi» de Stephan Streker, la compĂ©tition internationale s’ouvrira Ă  nouveau avec un film belge. Le film est inspirĂ© d’une histoire vraie. Le Louis Durieux du film est-il coupable ou innocent? Personne ne le sait, dit Stephan Streker. L’ennemi, mettant en vedette un excellent JĂ©rĂ©mie Renier et Sam Louwyck dans un rĂŽle de soutien impressionnant, est l’une des meilleures productions nationales de l’annĂ©e.

Cette compĂ©tition est trĂšs variĂ©e. De la profonde et incroyablement belle ‘Vitalina’ Varela de Pedro Costa au style narratif frais de ‘Stories’ from the Chestnut Woods de Gregor BoĆŸič aux ‘Ghosts’ turcs trĂšs pertinents d’Azra Deniz Okyay, la dĂ©couverte du rĂ©cent Critic’s Semaine Ă  Venise.

Focus continu sur les shorts

Il y aura une deuxiĂšme Ă©dition de la CompĂ©tition internationale du court mĂ©trage avec trois programmes diffĂ©rents, chacun contenant un court mĂ©trage flamand. Comme «  Howling  » de Laura Van Haecke, «  Mosaic  » d’Imge Özbilge et Sine Özbilge, et «  Mia  » de Christina Vandekerckhove, qui est passĂ©e Ă  la fiction aprĂšs avoir rĂ©alisĂ© plusieurs documentaires primĂ©s qui ont Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©s au festival, comme Rabot.

Le reste de la sĂ©lection, selon le programmeur de courts mĂ©trages Michiel Philippaerts, vient principalement d’Europe, mais il y avait aussi des entrĂ©es de Chine et de Taiwan. «Les sujets dans les courts mĂ©trages ne sont pas vraiment joyeux», dit Philippaerts, «car outre l’inĂ©vitable comĂ©die, il y a beaucoup de colĂšre et / ou de tristesse dans les courts mĂ©trages. Les jeunes cinĂ©astes semblent Ă©galement se perdre dans le monde. Mais est-ce nouveau?

Focus sur l’Allemagne

Nulle part le passĂ© et le prĂ©sent ne se rencontrent aussi fortement que dans le Focus sur l’Allemagne. Pour les cinĂ©philes, les noms Rainer Werner Fassbinder, Werner Herzog, Margaretha von Trotta, Wim Wenders, Volker Schlöndorff sont une musique Ă  leurs oreilles. Ils Ă©taient obsĂ©dĂ©s par le mĂ©dium cinĂ©matographique et l’ont utilisĂ© plus d’une fois pour critiquer la sociĂ©tĂ© allemande. Pensez Ă  Deutschland bleiche Mutter, Deutschland im Herbst, Die bleierne Zeit, Die Blechtrommel et autres. Ceux-ci sont naturellement repris sous la rubrique «Classiques» du programme.

Une contre-rĂ©action Ă  ces Autoren Ă©tait inĂ©vitable. La chute du mur de Berlin a tout changĂ© et pour beaucoup, le passĂ© allemand devait rester dans le passĂ©. Tout le monde Ă©tait prĂ©occupĂ© par les nouveaux changements sociaux. Le Neuer Deutsche Film a vu le jour et autour de la Berlin Film Academy, les diplĂŽmĂ©s collaient ensemble. Le Berliner Schule est nĂ©. Parmi eux, Christian Petzold, dont le plus jeune film Undine sera projetĂ© au festival, a fait une percĂ©e internationale. Le festival fait Ă©galement place Ă  Ich war zuhause, aber
 d’Angela Schanelec.

Ils seront rejoints par la jurĂ©e du court mĂ©trage Eliza Petkova, qui prĂ©sentera son Ein Fisch, der auf dem RĂŒcken Schwimmt. Dans Enfant Terrible, Oskar Roehler ne porte pas la vie de Robbe De Hert Ă  l’Ă©cran mais celle de Werner Rainer Fassbinder. Et Julia Von Heinz prĂ©sentera Und morgen die ganze Welt, qui a honorĂ© la compĂ©tition Ă  Venise. Cette catĂ©gorie est certainement aussi tournĂ©e vers l’avenir.

MaĂźtres et nouvelles voix

Dans les nouvelles catĂ©gories Masters et New Voices, il s’agit en gros de valeurs Ă©tablies par rapport aux innovateurs intĂ©ressants. Les premiers incluent de gros canons comme Sergei Loznitza avec «State Funeral», un documentaire sur les funĂ©railles de Staline. Rithy Panh brise ses frontiĂšres cambodgiennes dans «IrradiĂ©s» et Abel Ferrara est lui-mĂȘme unique dans «Siberia», avec Willem Dafoe. Il y a aussi de la place pour «The Glorias» de Julie Taymor. Les derniers films de Tsai Ming-Liang et Hong Sang-soo sont des vins qui n’ont pas besoin de brousse. Cristi Puiu demande beaucoup au spectateur de «Malmkrog» mais son rapport statique sur une rĂ©union de citoyens discutant de la guerre et de la moralitĂ© devient finalement trĂšs fascinant.

Le ton de New Voices est moins sĂ©vĂšre, parfois mĂȘme lĂ©ger, comme dans «Here We Are» de Nir Bergman. Mais cela ne veut pas dire que c’est moins grave; il suffit de regarder la relation mĂšre-fille dans l’Asie de Ruthy Pribar.

«Bienvenue en TchĂ©tchĂ©nie: dans la guerre meurtriĂšre de la RĂ©publique russe contre les gays» de David France est dĂ©concertant. Un documentaire Ă  ne pas manquer sur une organisation qui tente de faire sortir clandestinement des membres menacĂ©s de la communautĂ© gay – et tous sont menacĂ©s – hors du pays. Un autre film Ă  ne pas manquer est «Walden» de Bojena Horackova, sur des jeunes Lituaniens qui rĂȘvaient d’Ă©tudier Ă  l’Ă©tranger dans les annĂ©es quatre-vingt. Beaucoup de choses restent non dites dans ce film, mais le style est Ă©loquent.

Film Fest Gent x Arts Center Vooruit

Film Fest Gent et Kunstencentrum Vooruit unissent leurs forces pour la troisiĂšme fois pour VIDEODROOM, qui reprĂ©sente une pollinisation croisĂ©e originale et expĂ©rimentale entre la musique et l’image. Cette annĂ©e, des classiques tels que «Solaris» et «Koyaanisqatsi» se refont une beautĂ© musicale.

«The Shining» aura une cure de jouvence encore plus spectaculaire, puisque pour le film de Stanley Kubrick, un autre sentier Ghost sera tracĂ©. En tant que visiteur, vous vous promĂšnerez seul Ă  travers le bĂątiment, qui est transformĂ© en l’hĂŽtel Overlook et vous dĂ©couvrirez des parties cachĂ©es du Vooruit.

Pour voir le programme complet et les lieux participants, visitez: www.filmfestival.be

Actualités Belgique

Avatar

Christophe

Related Posts

Pourquoi la Belgique a assoupli les mesures relatives aux coronavirus alors que la France les resserre

Pourquoi la Belgique a assoupli les mesures relatives aux coronavirus alors que la France les resserre

Le Covid-19 circule plus fortement Ă  Bruxelles, dit Sciensano

Le Covid-19 circule plus fortement Ă  Bruxelles, dit Sciensano

La lutte contre le coronavirus est loin d’ĂȘtre terminĂ©e, prĂ©viennent les experts

La lutte contre le coronavirus est loin d’ĂȘtre terminĂ©e, prĂ©viennent les experts

«  De trÚs bonnes chances  » que la Belgique introduise bientÎt plus de restrictions, déclare WilmÚs

«  De trÚs bonnes chances  » que la Belgique introduise bientÎt plus de restrictions, déclare WilmÚs

Catégories